☆ Réservez moins cher en ligne -5€ ☆
☆ Réservez moins cher en ligne -5€ ☆

Mesure d'hygiène et corona virus

Dans ce contexte épidémique, certain(e)s d’entre vous s’inquiètent de nos mesures d’hygiène et de prévention.

Soyez rassuré(e), Eden Foodie met tout en oeuvre pour vous prévenir : 

  1. Désinfection totale de nos matériels et ustensiles de cuisine
  2. Le matériel de cuisine est totalement désinfecté avant et après chaque utilisation. Nettoyage et désinfection des salles et sanitaires.

Plusieurs fois par jour, notre équipe se charge de nettoyer et désinfecter les zones à fort contact telles que les poignées de porte, balustrade d’escalier, etc...

      3. Gel hydro-alcoolique à disposition
Nous mettons à disposition du gel hydro-alcoolique pour vous désinfecter les mains à votre arrivée et ce dans nos deux grandes salles.

 

Alors que le coronavirus sème la peur, Christian L. Jacob, président de l’Association des microbiologistes du Québec, nous éclaire sur la question.

Le nouveau coronavirus provoque des pénuries de masques chirurgicaux partout dans le monde. Cette protection est-elle efficace?

Une personne malade qui porte un masque peut limiter la dispersion des germes. Mais se fier là-dessus pour se protéger, ce n'est pas nécessairement une bonne idée.

L'Organisation mondiale de la santé ne recommande d’ailleurs pas au public de porter un masque. Son efficacité semble limitée pour les personnes qui souhaitent se protéger, car il peut donner une fausse impression de protection.

On sait que le virus se propage dans l'air, mais – même si ce n’est pas encore clair – on se doute qu’il se propage aussi par contact indirect. Or, les personnes portant un masque risquent de porter les mains à leur visage, par exemple pour replacer leur masque, ce qui pourrait les infecter.

Est-ce que tous les types de masques se valent?

masques

Non. Le rôle des masques chirurgicaux qui sont utilisés par la plupart des gens (à gauche) est d'arrêter les grosses gouttelettes et les éclaboussures qui pourraient contenir des virus, des bactéries ou d’autres germes. Il laisse toutefois passer les petites particules infectieuses. Le masque N 95 (à droite), qui est beaucoup plus épais, offre une meilleure étanchéité et un meilleur ajustement. Il semble donc être un meilleur candidat que le masque chirurgical, même s’il a aussi ses limites (voir réponse à la question précédente).

Le gel désinfectant est-il plus performant que le masque?

gel

Tous les virus et toutes les bactéries ne réagissent pas de la même façon à l'alcool présent dans ce type de produit. Par exemple, le C. difficile résiste bien à l’alcool. Le coronavirus, pour sa part, y semble particulièrement sensible. Il y a donc tout lieu de croire que les désinfectants alcoolisés sont efficaces pour prévenir ce type d’infection.

Par contre, il ne faut pas avoir les mains mouillées ou souillées quand on applique le gel. Tout liquide ou toute saleté sur les mains va en diluer le principe actif et, par conséquent, en diminuer l’efficacité.

Rien ne vaut un lavage des mains avec du savon. Le gel désinfectant est une bonne option seulement lorsqu’on n’a pas accès à de l’eau et du savon.

Se laver les mains est donc le conseil n°1?

Ou il faut laver consciencieusement toute la surface des mains, et même les poignets, car on a tendance à s'y essuyer le nez. Une bonne pratique quand on se lave les mains dans des toilettes publiques: fermer le robinet et ouvrir la porte avec le papier qui a servi à se sécher les mains. Il faut aussi éviter de porter les mains au visage.

On peut aussi désinfecter les surfaces qui sont à haut risque d'être touchées par beaucoup de monde, comme les téléphones.

Les personnes infectées peuvent-elles en faire plus?

Quand on sait qu'on est infecté, soit par la grippe ou par le coronavirus, il faut éviter les lieux publics. Il est aussi recommandé de tousser dans son coude ou dans un mouchoir qu’on jette par la suite, et de se laver les mains fréquemment.

Ce sont des pratiques générales, à appliquer non seulement lorsqu’il y a une nouvelle épidémie, mais dans tous les cas d’infections respiratoires et gastro-intestinales.